AFP

AfSud crime police armée 12 Temmuz 2019 - 17:22

Afrique du Sud: l'armée en renfort contre la criminalité dans les quartiers du Cap Le Cap, 12 juil 2019 (AFP) - L'armée sud-africaine a annoncé vendredi qu'elle s'apprêtait à déployer ses soldats dans plusieurs quartiers sensibles du Cap (sud-ouest), la deuxième ville du pays, après une vague récente de violences attribuée aux gangs criminels. Le recours aux moyens militaires pour épauler la police est régulier en Afrique du Sud, notamment pour maintenir l'ordre dans les grandes villes pendant les fêtes de fin d'année. L'armée va déployer "l'équivalent d'un bataillon", soit plusieurs centaines d'hommes, a indiqué son chef d'état-major, le général Solly Shoke, sans préciser la date du début de l'opération. Ce bataillon doit être déployé dans les townships des Cape Flats, une des zones considérées comme les plus violentes du pays, où la police est confrontée ces dernières semaines à une série de fusillades et de meurtres qu'elle ne parvient pas à enrayer. L'intervention de l'armée doit se prolonger pendant les trois prochains mois, a précisé le ministre de la Police, Bheki Cele. "Nous pensons que d'ici à la fin de cette période nous aurons réussi à normaliser la situation et que nous pourrons la maintenir sous contrôle grâce à la seule police", a-t-il ajouté. Selon le ministre, le nombre de meurtres a progressé de 6,3% en avril dernier dans la province du Cap-occidental, où se trouve la ville du Cap, par rapport à avril de l'an dernier. Avec 57 meurtres par jour l'an dernier, soit plus de 20.000 par an, l'Afrique du Sud figurait en tête du palmarès des pays les plus violents de la planète. Lors de la publication des statistiques annuelles de la criminalité l'an dernier, le ministre de la Police n'avait pas hésité à comparer certains quartiers du pays à des "zones de guerre". mgu-pa/jh

78. Sayı