AFP

Qatar transport économie sport QAT WC2022 22 Ekim 2019 - 15:47

Projet d'extension de l'aérport Hamad de Doha avant le Mondial 2022 =(Video)= doha (Qatar), 22 oct 2019 (AFP) - Les autorités du Qatar ont annoncé mardi un projet d'extension de l'aéroport Hamad à Doha, avant la Coupe du monde de football organisée en 2022 par ce riche pays gazier du Golfe. L'extension de cet aéroport ouvert en 2014 et qui est un important hub régional a été décidée en dépit de la baisse du nombre de passagers sous l'effet du blocus imposé au Qatar par quatre pays arabes, dont trois de ses voisins immédiats. Selon les autorités, le projet d'extension vise à porter la capacité de l'aéroport de 35 millions de passagers actuellement à 60 millions en 2022. "L'extension de l'aéroport est l'un des éléments vitaux du succès futur de Qatar Airways et fait partie des préparatifs du pays pour accueillir la Coupe du monde", a déclaré le PDG de la compagnie nationale, Akhbar al-Baker, dans une conférence de presse à Doha. Le coût des travaux d'extension n'a pas été révélé. Le Qatar fait face depuis juin 2017 à un blocus économique et politique de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de l'Egypte qui l'accusent de soutenir des mouvements islamistes extrémistes, ce qu'il nie. Ces pays ont notamment fermé leurs espaces aériens à Qatar Airways et leurs compagnies aériennes ont cessée de voler sur Doha. Le centre de recherches Capital Economics, basé à Londres, avait indiqué fin septembre que le nombre de visiteurs du Qatar avait baissé depuis deux ans en raison du blocus, sans fournir de chiffres. Pour 2018, le même centre a fait état d'une baisse de 20% des visiteurs du Qatar. Les vols aériens en général ont baissée de 25% pour la même année et ceux de Qatar Airways de 20%. Le 19 septembre dernier, Qatar Airways a annoncé une perte nette de 639 millions de dollars pour l'année fiscale écoulée. La compagnie aérienne a vu son résultat net dégringoler malgré une hausse de son chiffre d'affaires à 13,2 milliards de dollars. Pour faire face au blocus, le Qatar tente de diversifier ses fournisseurs. Il a ouvert en 2018 un grand port maritime pour ne plus dépendre pour ses importations de celui de Jebel Ali à Dubaï, aux Emirats arabes unis. Les projets liés à la Coupe du monde se sont poursuivis, le pays tablant sur la venue de 1,5 million de supporteurs pour ce rendez-vous sportif. al/mah/mh/hj

79. Sayı