AFP

Roumanie industrie chantier naval défense 11 Ocak 2019 - 21:57

La Roumanie suspend un appel d'offres où le français Naval Group était candidat Bucarest, 11 jan 2019 (AFP) - L'armée roumaine a annoncé vendredi avoir suspendu un appel d'offres pour l'achat de quatre corvettes, invoquant des soupçons d'illégalités alors que des médias font état d'"intérêts politiques" visant à favoriser un des candidats. Trois groupes étaient en lice pour ce contrat d'un montant de 1,6 milliard d'euros: l'italien Fincantieri, le français Naval Group et le néerlandais Damen. Selon des médias roumains, le constructeur français aurait déposé la meilleure offre mais le ministère de la Défense a retardé depuis novembre l'annonce du gagnant, affirmant qu'un "audit de la procédure était en cours". Un "prétexte" pour permettre au gouvernement de ne pas déclarer Naval Group gagnant, selon les médias, qui croient savoir que Bucarest souhaiterait offrir ce contrat à Damen. Après avoir assuré que le résultat serait publié le 12 janvier, le ministère a annoncé vendredi que le secrétaire d'Etat à la Défense avait "saisi le parquet militaire, sur la base de soupçons raisonnables quant au déroulement en parfaite légalité de cette procédure", y voyant "un risque pour l'intérêt national de sécurité". Selon le ministère, le chantier naval de Constanta (est), associé à Naval Group, a, de son côté, demandé "l'annulation" de la décision du gouvernement en vertu de laquelle cet appel d'offres avait été lancé début 2018. "La procédure d'acquisition a été suspendue jusqu'à la clarification de ces questions", a-t-on souligné de même source. En visite à Bucarest jeudi, la ministre française aux Affaires européennes, Nathalie Loiseau, avait souligné "l'intérêt de la France pour la finalisation de l'appel d'offres dans le domaine de la défense navale", a indiqué le gouvernement roumain dans un communiqué. mr/cj NAVAL GROUP Fincantieri

74. Sayı