AFP

diplomatie Iran politique Koweït armée transport mer énergie 10 Ekim 2019 - 15:53

Golfe: l'Iran précise son projet régional de sécurité ATTENTION - Revoici sans coquille au 2e paragraphe /// Téhéran, 10 oct 2019 (AFP) - L'Iran a donné quelques détails supplémentaires sur son projet régional de sécurité pour le Golfe dans une tribune de son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, publiée jeudi par le journal koweïtien Al-Raï. "Les peuples et les nations du golfe Persique ont leurs destins liés (...) soit tout le monde bénéficiera de la sécurité dans la région, soit tout le monde en sera privé", écrit M. Zarif selon la traduction en persan de ce texte fournie par son ministère. Sur fond d'escalade des tensions dans le Golfe entre la République islamique et les Etats-Unis, le président iranien Hassan Rohani a présenté à grands traits le 25 septembre à l'ONU un projet de coopération sécuritaire baptisé "initiative de paix d'Ormuz", ou "HOPE", c'est-à-dire "espoir" selon son acronyme en anglais, et ouvert à la "participation des pays de la région". Dans sa tribune, M. Zarif précise que le projet s'adresse à l'Arabie saoudite, à l'Irak, à Oman, aux Emirats arabes unis, au Koweït, au Qatar, à Bahreïn et à l'Iran, soit l'ensemble des pays riverains du Golfe. Les relations de l'Iran avec certains de ces pays sont extrêmement tendues, en particulier avec l'Arabie saoudite et les Emirats, alliés des Etats-Unis, à qui Téhéran reproche leur intervention militaire au Yémen contre les rebelles Houthis, soutenus par la République islamique. L'Arabie saoudite, elle, accuse l'Iran d'être responsable des attaques ayant visé en septembre deux infrastructures pétrolières majeures sur son sol, ce que Téhéran dément. Plaidant pour que les Etats riverains du Golfe assurent eux-mêmes leur sécurité sans "ingérence" étrangère, M. Rohani avait répété à l'ONU la position iranienne selon laquelle la présence de forces étrangères dans la région "met en danger la paix, la sécurité et la stabilité". Ces forces, principalement américaines, mais aussi françaises ou britanniques, sont déployées au Koweït, en Arabie saoudite, à Bahreïn, au Qatar et aux Emirats arabes unis, ainsi que dans les eaux du Golfe. Selon M. Zarif, la main tendue par l'Iran à ses voisins doit permettre d'"apaiser les tensions" par le dialogue et d'assurer "la sécurité énergétique et la liberté de navigation" sur cette voie maritime essentielle pour l'approvisionnement en pétrole de la planète, et d'ouvrir la voie à une coopération dans des domaines très divers. amh-mj/mdz

78. Sayı