AFP

politique défense Venezuela Russie 27 Haziran 2019 - 05:13

Venezuela: la Russie effectue une rotation de ses "techniciens" militaires (ambassade) ATTENTION - ajoute arrivée d'une autre équipe de techniciens russes, déclarations d'un responsable russe et d'un responsable américain /// Moscou, 27 juin 2019 (AFP) - La Russie a effectué mercredi une rotation des "techniciens" militaires qu'elle a envoyés au Venezuela en rapatriant vers Moscou une équipe de ces experts, a indiqué l'ambassade russe à Caracas. "L'avion Il-62 qui transporte les techniciens russes qui étaient au Venezuela ces derniers mois (...) quitte Caracas pour Moscou le 26 juin", a indiqué l'ambassade sur son compte Facebook. Un attaché de presse de l'ambassade a indiqué à l'AFP qu'"un avion" quittait Caracas pour Moscou, sans autre commentaire. Auparavant, l'ambassade a annoncé sur Twitter qu'un avion était arrivé lundi dernier pour amener au Venezuela une autre équipe de techniciens chargée de "l'entretien normal" d'équipements russes. Dans son communiqué, l'ambassade a déclaré que le "travail de maintenance de routine" assuré par les techniciens russes continuerait. "La Russie a livré au Venezuela de l'équipement sophistiqué qui nécessite une maintenance régulière. En outre, les spécialistes russes ont fourni une formation technique aux employés vénézuéliens", selon ce communiqué de l'ambassade russe. - "Maintenance" - "Contrairement à certaines informations, il ne s'agissait pas d'une présence militaire russe mais de l'exécution de contrats de maintenance. Il ne s'agissait pas de déstabilisation", indique le communiqué, qui cite des déclarations en ce sens du vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov. A Washington, un haut responsable américain a déclaré sous le couvert de l'anonymat que le nombre total de techniciens russes au Venezuela "ne va pas changer substantiellement". Le président russe Vladimir Poutine se prépare à rencontrer son homologue américain Donald Trump vendredi en marge du sommet du G20 au Japon. En mars, Moscou a envoyé une centaine d'experts et de l'équipement au Venezuela, où selon certaines informations se trouvent également des mercenaires russes. La Russie avait indiqué à l'époque que ses techniciens resteraient au Venezuela "aussi longtemps que nécessaire". L'opération avait été généralement considérée comme un geste de soutien au président vénézuélien Nicolas Maduro, confronté pendant des mois à une lutte pour le pouvoir avec le chef de l'opposition et président de l'Assemblée nationale Juan Guaido. En janvier, M. Guaido s'est proclamé président par intérim, affirmant que le réélection de M. Maduro à la présidence l'an dernier était entachée de fraude et donc illégitime. M. Guaido est reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, notamment les Etats-Unis, mais la Russie et la Chine ont continué à soutenir M. Maduro. Début juin, le quotidien Wall Street Journal avait affirmé que la Russie avait réduit à "quelques dizaines" le nombre de ses conseillers militaires au Venezuela, alors que les affectifs russes s'élevaient à un millier il y a quelques années. Le journal affirmait que le régime du président Maduro n'avait plus les moyens de payer les services fournis par la Russie. Moscou avait démenti ces informations. Après la parution de l'article, M. Trump avait affirmé dans un tweet que la Russie l'avait informé "qu'elle avait retiré la majorité de son personnel du Venezuela". La Russie avait démenti ces affirmations. as-bur/mr/fjb/plh/mf

75. Sayı