AFP

technologies espionnage télécoms défense Lituanie Chine 8 Şubat 2019 - 22:02

Pékin rejette les accusations "ridicules" d'espionnage formulées par la Lituanie Vilnius, 8 fév 2019 (AFP) - La Chine a rejeté vendredi les accusations "ridicules" d'espionnage formulées par la Lituanie qui a rejoint d'autres pays occidentaux pour exprimer ses inquiétudes sur les activités du géant chinois des télécommunications Huawei. Le groupe a éveillé des soupçons pour ses liens étroits avec le gouvernement chinois, qui ont fait craindre qu'il ne soit un outil d'espionnage international de Pékin. "Il est absurde et ridicule pour les services lituaniens de renseignement et de sécurité de s'appuyer sur des suppositions et sur l'imagination pour créer des déformations non fondées", a déclaré l'ambassade de Chine à Vilnius dans un communiqué. L'ambassade s'est déclarée "choquée et surprise" par les déclarations "totalement inacceptables" des services de renseignement lituaniens, insistant sur le fait que "la Chine ne représente aucune menace pour la sécurité de la Lituanie". Plus tôt cette semaine, deux services de renseignement lituaniens ont condamné la Chine pour une campagne d'espionnage "de plus en plus agressive" incluant notamment "des tentatives de recrutement de citoyens lituaniens". Darius Jauniskis, chef du département de la Sécurité d'Etat lituanien, a déclaré que son agence analysait la "menace" potentielle posée par Huawei. Des responsables américains ont sillonné des capitales européennes pour les exhorter à éviter la technologie Huawei de leurs projets de déploiement des réseaux 5G offrant une connectivité quasi instantanée, une vaste capacité de transfert de données et l'accès à des technologies nouvelles. Plusieurs pays ont déjà interdit le matériel 5G de Huawei. La Chine a une présence économique limitée en Lituanie, membre de l'UE et de l'Otan, allié fidèle des États-Unis, mais des discussions sont en cours concernant des investissements chinois potentiels dans le port de Klaipeda, sur la mer Baltique, selon des responsables locaux. vab/mas-sw/lpt

76. Sayı