AFP

Emirats Chine santé épidémie virus transport aviation 23 Ocak 2020 - 21:14

Tests et caméras thermiques dans le Golfe pour les voyageurs venant de Chine (LEAD GENERAL) ATTENTION - Ajoute Koweït et Bahreïn, nouveau bilan décès en Chine /// Dubaï, 23 jan 2020 (AFP) - Plusieurs aéroports du Golfe dont celui de Dubaï, l'un des plus importants au monde, ont annoncé jeudi leur décision de soumettre à des tests ou à des caméras thermiques les voyageurs en provenance de Chine, touchée par une épidémie d'un mystérieux coronavirus. L'épidémie, qui a contaminé près de 600 personnes depuis décembre et fait 18 morts en Chine, s'est propagée à plusieurs autres pays dont les Etats-Unis, la Corée du Sud, la Thaïlande, Taïwan, Hong Kong et le Japon. L'aéroport de Dubaï, aux Emirats arabes unis, a indiqué sur Twitter qu'il s'apprêtait à accueillir "des milliers" de voyageurs chinois pour leur Nouvel An, célébré cette année le 25 janvier. "Tous les passagers des vols directs en provenance de Chine doivent subir un contrôle par caméras thermiques à leur arrivée", a-t-il indiqué dans un communiqué. L'aéroport explique avoir pris cette décision "en pleine conformité avec la directive émise par l'Autorité générale de l'aviation civile des Emirats sur instruction du ministère de la Santé. Le contrôle sera effectué à des portes de débarquement sécurisés par des équipes médicales. Des dizaines de vols sont assurés chaque semaine entre les villes chinoises et Dubaï, mais aussi avec la capitale des Emirats, Abou Dhabi, dont l'aéroport a annoncé son intention de soumettre également aux caméras thermiques les passagers venant de Chine "pour garantir la santé de tous les voyageurs". En Arabie saoudite, les passagers venant de Chine passeront désormais des "examens médicaux", selon le journal progouvernemental Okaz. Au Koweït, un porte-parole de la direction de l'aviation civile a annoncé que les passagers "venant directement de Chine seraient soumis à des tests, de même que ceux venant de pays où le virus s'est propagé selon une liste établie par le ministère de la Santé". Les autorités aéroportuaires de Bahreïn ont également indiqué qu'elles feraient passer des tests aux passagers venant de Chine. D'autres aéroports internationaux ont pris des mesures similaires, mais ciblant en particulier les passagers provenant de la métropole de Wuhan, épicentre de l'épidémie. Aux Emirats, le ministère de la Santé s'est voulu rassurant mercredi en déclarant que ce pays, qui a une population de 10 millions d'habitants, dont environ 90% d'étrangers, n'avait connu aucun cas de coronavirus. En 2018, l'aéroport international de Dubaï a accueilli 89,15 millions de passagers, conservant pour la cinquième année consécutive sa place de numéro un mondial pour les passagers internationaux. Les Chinois représentent une part importante du tourisme à Dubaï avec plus de 3,6 millions de passagers ayant voyagé en 2019 via cet aéroport. Selon le gouvernement de Dubaï, l'émirat a accueilli 989.000 touristes chinois sur son sol en 2019 et s'attend à dépasser le million en 2020. La Chine est le premier partenaire commercial des Emirats arabes unis et Abou Dhabi figure parmi les 15 premiers fournisseurs de brut de Pékin. Plusieurs centaines d'entreprises chinoises ont des bureaux aux Emirats. sy/dm/tp/mdz TWITTER

82. Sayı