AFP

Libye conflit diplomatie transport aviation 23 Ocak 2020 - 02:34

Libye: l'aéroport de Tripoli fermé de nouveau après des menaces des pro-Haftar ATTENTION - Ajoute nouvelle fermeture de l'aéroport /// Tripoli, 22 jan 2020 (AFP) - Le seul aéroport opérationnel de la capitale libyenne Tripoli a fermé mercredi soir, après des menaces des forces du maréchal Khalifa Haftar d'abattre tout avion militaire ou civil survolant la capitale ou ses alentours. "Tout survol de la capitale par un avion militaire ou civil sera considéré comme une violation du cessez-le-feu" instauré depuis le 12 janvier entre les belligérants libyens, a déclaré mercredi soir le porte-parole du maréchal Haftar, Ahmad al-Mesmari. "Tout avion militaire ou civil quelque soit son appartenance survolant la capitale sera détruit", a-t-il déclaré. M. Mesmari a accusé le Gouvernement d'union nationale (GNA) d'utiliser l'aéroport international de Mitiga à des fins militaires et comme base pour les soldats turcs envoyés par Ankara en soutien à cet exécutif reconnu par l'ONU. La direction de l'aéroport a annoncé plus tard la suspension du trafic aérien "jusqu'à nouvel ordre" et le transfert des vols vers Misrata, 200 km plus à l'est. Plus tôt dans la journée, les vols avaient été suspendus durant quelques heures, à la suite de la chute de six roquettes dans le secteur de l'aéroport. Les forces du GNA ont attribué l'attaque à leurs rivales pro-Haftar. Depuis le début le 4 avril d'une offensive des forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, pour s'emparer de Tripoli, l'aéroport a été à plusieurs reprises la cible de frappes aériennes et de tirs de roquettes attribuées aux pro-Haftar. Le trafic aérien à Mitiga avait repris mi-décembre après trois mois de suspension, avant de rouvrir après l'entrée en vigueur de la trêve. Cet aéroport était à l'origine une base militaire, avant d'être ouvert au trafic civil pour remplacer l'aéroport international de Tripoli, gravement endommagé en 2014 lors de violences. bur-ila/hh

82. Sayı