AFP

RDCongo armée conflit agriculture 13 Aralık 2019 - 22:37

RDC: cinq morts à Beni, l'armée encourage la reprise des activités agricoles Beni (RD Congo), 13 déc 2019 (AFP) - Cinq personnes ont été tuées à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo, a indiqué vendredi l'armée, qui organise le retour des paysans sur des terres reprises au groupe armé accusé des massacres. "Cinq civils ont été tués jeudi par ces terroristes en représailles aux revers que leur a infligés l'armée", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée dans la région, Mak Hazukai. "Ce groupe résiduel sera très rapidement éradiqué par les Forces armées de la RDC (FARDC)", a-t-il insisté. Les massacres sont attribués au groupe armé d'origine ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF). Les ADF sont accusés d'avoir tué plus de 1.000 personnes dans la région de Beni depuis octobre 2014, dont 120 à 150 rien que depuis début novembre. La dernière vague de massacres s'apparente à des opérations de représailles sur les civils aux opérations militaires annoncées par l'armée congolaises le 30 octobre, d'après l'armée et des experts. L'armée et les Casques bleus ont annoncé des "opérations conjointes" fin novembre. Des activités agricoles ont repris dans un fief repris aux ADF, d'après l'armée. "Nous avons autorisé la population à reprendre normalement ses activités agricoles dans la vallée de Mwalika, un fief des ADF récupéré par l'armée, désormais nettoyé et sécurisé", a déclaré Mak Hazukay. La presse locale a été invitée à assister à la cérémonie organisée à cette occasion, a-t-il ajouté. L'accès à cette vallée est conditionné par la présentation d'un jeton délivré par des autorités militaires. La population de Mwalika devait effectuer chaque mercredi des travaux forcés dans les champs appartenant aux ADF dans le parc de Virunga, a indiqué le major Hazukay. Plusieurs cités et villages du territoire de Beni sont vidés de leurs populations, qui ont fui des massacres. bmb/st/thm

81. Sayı