AFP

Santé virus aviation Emirats Iran,LEAD 25 Şubat 2020 - 12:48

Coronavirus: les Emirats suspendent tous les vols vers et en provenance d'Iran Dubaï, 25 fév 2020 (AFP) - Les Emirats arabes unis ont suspendu mardi tous les vols en provenance et à destination de l'Iran pour "une semaine renouvelable", plusieurs pays du Golfe annonçant des cas d'infection au nouveau coronavirus touchant des personnes revenant d'Iran, selon l'agence officielle WAM. La décision prise par l'Autorité générale de l'aviation civile s'inscrit "dans le cadre des mesures de précaution prises par (le pays) pour faire face au nouveau coronavirus" et concerne "les vols de passagers comme les avions cargo", a-t-elle ajouté. Avec 15 morts, l'Iran figure parmi les pays les plus touchés en dehors de la Chine, foyer de l'épidémie. Des pays arabes situés sur la rive opposée du Golfe ont enregistré 31 cas d'infection au Covid-19, à l'exception de l'Arabie saoudite et du Qatar. En dépit de leurs relations politiques tendues, l'Iran et les Emirats arabes unis sont d'importants partenaires économiques, en particulier Dubaï, un géant portuaire qui abrite aussi le plus grand hub aéroportuaire au monde pour les passagers étrangers. Les Emirats arabes unis ont enregistré 13 cas de personnes contaminées par le virus, dont trois ont guéri. Les deux cas d'infection les plus récents sont ceux de deux ressortissants iraniens de 70 et 64 ans. A Manama, le ministère bahreïni de la Santé a annoncé dans un communiqué mardi avoir enregistré six nouveaux cas, ce qui porte le bilan dans le pays à huit cas, dont quatre femmes saoudiennes, et tous des personnes en provenance d'Iran, via Dubaï. Le Koweït, qui a suspendu les vols vers et en provenance d'Iran la semaine dernière, a de son côté enregistré mardi trois nouvelles personnes contaminées portant là aussi le nombre total à huit cas. De son côté, Oman a annoncé lundi la suspension immédiate des vols avec l'Iran, après l'annonce de la contamination de deux citoyennes omanaises revenant d'Iran. Des milliers de ressortissants de confession chiite de ces trois pays se rendent régulièrement en Iran pour visiter des lieux saints, en particulier Qom et Mashhad, deuxième ville de la République islamique où des personnes ont été testées positives au virus. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a jugé "très préoccupante" l'augmentation du nombre de cas en Italie, en Iran et en Corée du Sud. sy/aem/feb

84. Sayı