AFP

Syrie Turquie conflit Russie armées,LEAD 22 Şubat 2020 - 18:39

Un nouveau soldat turc tué par des tirs du régime syrien à Idleb (ministère turc de la Défense) Istanbul, 22 fév 2020 (AFP) - Un soldat turc a été tué samedi par des tirs de l'armée du président syrien Bachar al-Assad dans la province d'Idleb, dernier bastion rebelle dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé le ministère turc de la Défense. Le soldat, blessé par des tirs de char, a succombé lors de son transfert à l'hôpital, a précisé le ministère sur Twitter. Ce décès porte à 17 le nombre de militaires turcs tués dans le nord-ouest de la Syrie depuis le début du mois, dont deux touchés jeudi par une frappe aérienne. L'armée turque a riposté à cette "attaque méprisable" en détruisant 21 cibles appartenant au régime syrien, a affirmé le ministère de la Défense. Aux termes d'un accord avec la Russie, un des principaux soutiens du régime syrien, la Turquie, qui soutient des groupes rebelles, dispose de douze postes d'observation militaires dans la province d'Idleb. Plusieurs de ces positions se retrouvent désormais dans des zones reconquise par l'armée de M. Assad à la faveur de son offensive lancée en décembre avec l'appui de l'aviation russe. Cette offensive a sérieusement mis à mal l'entente entre la Russie et la Turquie, qui coopéraient étroitement depuis 2016 pour régler le conflit en Syrie, où ils soutiennent pourtant des camps opposés. La mort jeudi des deux soldats turcs dans une frappe aérienne, imputée par Ankara aux forces du régime, a suscité une intense activité diplomatique. Lors d'un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine, le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté son interlocuteur à "freiner" l'offensive du régime à Idleb. M. Poutine s'est pour sa part dit "gravement préoccupé" par les "actions agressives" des jihadistes dans cette région. Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel se sont également entretenus par téléphone jeudi avec MM. Erdogan et Poutine pour évoquer la tenue d'un sommet quadripartite sur la Syrie afin d'arrêter les combats et d'éviter une crise humanitaire. fo/sst/cls

83. Sayı