AFP

USA espace industrie aérospatiale 19 Ocak 2020 - 11:02

Ultime test dimanche pour SpaceX avant un vol habité pour la Nasa =(Live Video)= Washington, 19 jan 2020 (AFP) - SpaceX va simuler dimanche l'éjection d'urgence d'astronautes d'une fusée quelques minutes après le lancement, le dernier grand test avant l'envoi dans deux mois d'un équipage de la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS). Le test, sans personne à bord, aura lieu entre 8H00 et 14H00 (13H00 et 19H00 GMT) au centre spatial Kennedy en Floride. Initialement prévu samedi, il a été repoussé en raison des vents et d'une mer agitée dans la zone d'amerrissage. La société spatiale d'Elon Musk, en contrat avec la Nasa, a fixé sa nouvelle capsule Crew Dragon au sommet d'une de ses fusées Falcon 9, programmée comme si elle devait lancer le vaisseau en orbite. Une minute et 24 secondes après le décollage, à une altitude d'environ 19 kilomètres au-dessus de l'Atlantique, simulant une anomalie, une séquence d'abandon sera déclenchée: la capsule allumera ses puissants propulseurs SuperDraco pour s'éjecter de la fusée, et s'en distancer le plus vite possible. Dans une mission habitée, cela permettrait de sauver les astronautes sanglés à l'intérieur de Dragon, si jamais la fusée avait un problème ou suivait une mauvaise trajectoire. Crew Dragon continuera, seule, sa course vers le ciel jusqu'à environ 40 km d'altitude, avant de retomber naturellement vers l'océan Atlantique, tandis que la fusée se désintégrera en vol sous l'effet de la brusque séparation. La fusée pourrait bien exploser et créer une "boule de feu", a averti Benji Reed, de SpaceX. Puis les quatre grands parachutes de la capsule s'ouvriront afin de ralentir la chute et l'amerrissage dans l'Atlantique, où des équipes de sauvetage seront pré-positionnées. La réussite de ce test est indispensable pour SpaceX et pour la Nasa, qui a urgemment besoin de certifier un véhicule pour transporter ses astronautes vers l'ISS dès cette année. Depuis 2011, les Etats-Unis sont obligés de faire voyager leurs astronautes sur les fusées russes Soyouz, les seules à avoir cette capacité depuis la retraite des navettes américaines. La Nasa a passé un contrat similaire avec Boeing, qui a développé la capsule Starliner. En mars 2019, SpaceX a réussi un aller-retour à vide d'une semaine vers l'ISS avec Crew Dragon. En avril, un test au sol des propulseurs SuperDraco avait provoqué une explosion, mais SpaceX et la Nasa assurent avoir résolu le problème après enquête. Boeing devait effectuer la même mission en décembre, mais une erreur d'orbite a conduit à écourter la mission et à faire revenir Starliner deux jours après le lancement, un revers pour le géant aérospatial. Le premier vol habité de Crew Dragon aura comme passagers les astronautes américains Doug Hurley et Bob Behnken. Si tout va bien, cette mission aura lieu au plus tôt au début du mois de mars, a dit vendredi Kathy Lueders, responsable du programme des vols commerciaux de la Nasa. ico/hh

84. Sayı