AFP

virus santé épidémie transport Chine,PREV 26 Şubat 2020 - 19:51

Coronavirus: les pays européens musclent leur dispositif (REPERES-ACTUALISATION) ATTENTION - ajoute écoles fermées en Grande-Bretagne, ligne de téléphone spéciale en Pologne, liste actualisée des pays déconseillant de se rendre en Italie, fonds débloqués en Lituanie, nombre de personnes en quarantaine actualisé en Roumanie /// Berlin, 26 fév 2020 (AFP) - Face à la multiplication des cas en Italie et à la propagation du nouveau coronavirus en Europe, de nombreux pays du continent ont renforcé leur dispositif de prévention et de confinement. - Confinement - La Commission européenne a demandé à son personnel ayant traversé la zone rouge de onze villes du nord de l'Italie soumises à la quarantaine de s'isoler pendant 14 jours. A ce stade, elle ne recommande pas la réintroduction des contrôles aux frontières dans l'espace Schengen. Le Parlement européen a émis une consigne d'isolement similaire, mais pour une région italienne plus vaste comprenant la Lombardie, le Piémont, l'Émilie-Romagne et la Vénétie, ainsi que la Chine, y compris Hong Kong et Macao, Singapour et la Corée du Sud. En Roumanie, où aucun cas n'a été détecté, 69 personnes en provenance de Chine, d'Italie ou du bateau de croisière "Diamond Princess" sont toujours placées en quarantaine. Les citoyens français revenant des régions italiennes touchées ont été invités à éviter "toutes les sorties non essentielles" pendant deux semaines après leur retour et à garder leurs enfants à la maison. Le Royaume-Uni a demandé aux voyageurs revenant des zones touchées du Nord de l'Italie - comme en provenance de Chine, de Corée du Sud et d'Iran - de s'isoler à domicile et d'en informer les autorités. Au moins six écoles ont été fermées dans le pays tandis que d'autres ont demandé à des élèves ou membres du personnel de rester chez eux de crainte qu'ils n'aient été exposés au virus lors de séjours dans le Nord de l'Italie. La Bosnie a conseillé à ceux qui se sont rendus dans les pays touchés de consulter un médecin et de rester à la maison. En Hongrie, le maire d'Eger (Nord-Est de Budapest) a fermé la piscine de la ville et ordonné sa désinfection après le retour d'Italie de l'équipe locale de water polo. - Entrave aux déplacements - La compagnie nationale bulgare Bulgaria Air a annulé toutes ses liaisons entre Sofia et Milan jusqu'au 27 mars. L'Autriche a annoncé la possibilité de nouvelles fermetures temporaires des frontières en cas de suspicion, suite à l'arrêt temporaire du trafic ferroviaire au col du Brenner dimanche. Les contrôleurs français de la SNCF qui opèrent sur la ligne de train Paris-Milan sont relayés à la frontières par leurs collègues italiens. En Croatie, tous les voyages scolaires sont annulés pour les trente prochains jours. Plusieurs pays ont conseillé à leurs citoyens de ne pas se rendre dans les régions touchées d'Italie, notamment l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Autriche, la Hongrie, l'Ukraine, le Luxembourg, la République tchèque et la Roumanie. La Finlande a invité les citoyens à faire preuve d'une "extrême prudence" lorsqu'ils se trouvent en Italie et à informer les services consulaires de leurs projets de voyage. - Contrôles et prévention - La température des passagers en provenance d'Italie est prise aux aéroports hongrois de Budapest et de Debrecen (Est), ainsi qu'à celui de Kiev, en Ukraine. Ukraine International Airlines demande à son personnel de bord de porter des gants et des masques en caoutchouc sur les vols en provenance d'Italie. L'aéroport de Prague a prévu des "mesures d'hygiène accrues". À Varsovie, du personnel médical monte à bord d'avions en provenance d'Italie pour vérifier la température avant d'autoriser les passagers à débarquer. Les autorités polonaises ont mis en place un téléphone rouge fonctionnant 24H/24 pour conseiller les citoyens en cas de soupçons de contamination. En Croatie, les personnes revenant des régions italiennes touchées seront interrogées par la police des frontières et des épidémiologistes. En Serbie, les autorités ont décidé d'instaurer aux postes-frontières terrestres des contrôles médicaux de tous les passagers ayant séjourné dans "des régions exposées à une haute transmission du virus" au cours des deux dernières semaines. - Soutien financier - La Lituanie, non-touchée par le virus, se tient prête à débloquer des fonds pour mieux faire à l'éventuelle épidémie. En Suède, l'Agence de santé a refusé d'instaurer des contrôles dans les aéroports, jugés "inefficaces". Mais ce pays, comme le Danemark, va verser des fonds à l'OMS, pour aider les pays en ayant besoin à faire face à la propagation du virus. burs-mat-dac/cfe/mm

84. Sayı